30 septembre 2016

Dans le domaine de l’officine, nous sommes actuellement dans un contexte de changement perpétuel du métier et de la relation avec le patient. Mais qu’en sera t’il dans 9 ans ? Vous sentez-vous prêts à encore vous adapter à ses évolutions ? C’est à cette question qu’une étude menée par Direct Médica pour Les Echos souhaite répondre.

 

Plus de 75 % des pharmaciens interrogés ne se sentent aujourd’hui pas prêts à affronter l’ouverture du capital ou le développement de la vente en ligne des médicaments d’automédication et de la parapharmacie. Ils sont mêmes 81 % à se déclarer démunis face à une éventuelle perte du monopole officinal sur l’automédication.

 

Face à ces réponses, il n’est donc pas étonnant que seulement 20% des titulaires se disent optimistes quant à l’avenir de leur métier qu’ils voient plutôt évoluer prioritairement vers des conseils de prévention et des actions de dépistage (comme nous d’ailleurs).

 

L’ubérisation de la profession ? C’est encore un peu flou pour les pharmaciens dont près de la moitié ne peuvent pas répondre à cette question.

 

Et vous, que pensez-vous de ces résultats ? Faîtes vous partie plutôt des 20% d’optimiste ou des 80% de pessimistes ?

Catégories : Activité de l'officinePar Publié le : 30 septembre 20161,1 min de lecture

Partagez cet article

Laisser un commentaire