Articles

Interview de David Van Acker, dirigeant de Mobil M

Spécialiste de l’agencement de pharmacies, il témoigne sur la mutation du métier d’agenceur, et sur son nouveau partenariat avec Pharexcel.

 

  1. Le réseau Mobil-M semble appréhender le métier d’agenceur de façon complète, avec une réelle approche des problématiques commerciales et marketing de l’officine. Expliquez-nous en quelques mots cette évolution du métier.

Nous ne sommes pas uniquement des agenceurs. Notre positionnement est d’être des experts du marketing du point de vente. Cela agrandit le champ de nos responsabilités et de notre devoir.

Nous abordons le projet de façon globale, afin de garantir un retour sur investissement.

 

  1. Pourquoi le choix d’une collaboration avec la société Pharexcel ? 

Pour garantir un bon investissement et être certain qu’il est bien alloué, nous avons mis en place avec la société Pharexcel le service Restart, qui permet au client d’avoir un véritable audit de son potentiel marché, et de connaître ainsi sa capacité d’investissement sur la zone de chalandise.

L’audit et le diagnostic conditionnent la stratégie commerciale et le positionnement du point de vente, et influent donc sur son choix de développement. Il est donc logique de construire un projet sur la base de ces données. C’est dans cet objectif que nous avons créé Restart.

On peut ensuite travailler sur les flux et l’architecture commerciale afin d’augmenter le panier moyen et proposer l’offre de produits attendus (ou non attendus par les clients, c’est-à-dire les produits à offrir pour créer le besoin).

 

  1. Qu’attendez-vous de ce partenariat ?

En tant qu’expert du marketing du point de vente, notre objectif est de réunir tous les experts et compétences qui doivent entourer un projet.

Nous avions besoin d’un expert de la stratégie, du géomarketing et de l’étude du marché officinal. Nous voulions un avis objectif sur les études que nous transmettons, ce que Pharexcel nous assure.

L’aspect indépendant, en « marque blanche », est important afin d’orienter nos clients sur leur stratégie. Investir plus, ou bien de ne pas investir si le potentiel semble moindre.

Cela est important aussi pour notre crédibilité en tant qu’expert du marketing du point de vente.

Au même titre que Pharexcel, nous faisons appel à d’autres experts : expert en merchandising, architecte, design graphique pour la communication visuelle et le marketing du point de vente.

 

  1. Vous venez de présenter la première étude Restart à un pharmacien, quel a été votre retour d’expérience ?

Cette première étude a été au-delà des attentes du client. Elle a véritablement apporté des réponses précises sur l’orientation et la stratégie que devait suivre le client.

Cette étude permet de donner le feu vert ou bien d’arrêter un projet. L’attente pour ce type d’outil très exhaustif est immense, car il n’existe aucune offre équivalente sur le marché (démo, concurrence, calcul des flux etc.)