SOINS DE SANTÉ DE DEMAIN & PATIENT DU FUTUR

Demain l’accès aux soins et le suivi des patients seront facilités par les nouvelles technologies.

Le patient devient un véritable acteur de son parcours de soins, comme avec le carnet de santé virtuel.

Suivre les patients, faciliter l’accès au soin, prendre des rendez-vous avec des spécialistes plus facilement, rendre la communication entre patient et médecin, et entre professionnels de la santé plus fluide : le cadre de la e-santé s’est élargi.

Si la sécurité des données de santé reste un réel enjeu, héberger des données en ligne permet de simplifier le parcours de soins, de démocratiser un mode de vie plus sain, et également de faciliter l’établissement d’un bon diagnostic (selon Siemens 35% des erreurs médicales sont imputées à un accès trop morcelé à l’information médicale, ce que pourrait éviter le partage de données).

Le patient du futur sera ultra-connecté et informé.

Anne-Cécile Cormerais, titulaire de la pharmacie Saint-Vincent au Pallet (44) et co-fondatrice de l’application Mypharmaplus délivrant conseils, tutoriels et autotests pour répondre aux besoins des patients (www.mypharmaplus.fr), nous fait part de sa vision.

« Nous notons déjà des demandes croissantes pour plus d’informations et de rendez-vous santé & bien-être (diététicien, esthéticienne…) chez les seniors comme chez les plus jeunes.

Par voie de conséquence, la pharmacie va devoir évoluer et devenir un véritable « centre de bien-être » pour accompagner ses clients dans leur quête de « bien grandir », « bien vieillir », « bien vivre »…

Les pharmaciens doivent donc d’ores et déjà préparer cet avenir pour devenir de véritables acteurs, voire des précurseurs de la santé de demain :

  • Dans les services qu’ils proposent : diagnostics à domicile, organisation de rendez-vous diététiques, élaboration de partenariats avec d’autres acteurs santé…
  • Dans tout le parcours de leur client : tablettes tactiles permettant de diffuser des informations santé, applications en linéaires pour des conseils intelligemment associés, site internet avec accessibilité en ligne des dossiers patients, actualité sur les réseaux sociaux, partage de contenu ciblé via des newsletters adaptées… »

Pour aller plus loin, voici 8 prédictions pour 2030 données par le site Santé Médecine.

  1. Plus informé, plus exigeant, le patient devient co-acteur de ses propres soins de santé

En 2030, la médecine sera 4P :

  • Préventive : par le biais d’entretiens orientés (nutrition, hygiène de vie, surpoids, tabac etc.)
  • Prédictive : vente ou location d’outils sur-mesure
  • Personnalisée : médecine personnalisée, impression 3D, suivi du patient
  • Participative : le pharmacien devra sortir de son officine

 

  1. Le patient ne regarde plus simplement ses progrès cliniques, mais aussi sa qualité de vie

En 2030, les patients utiliseront de façon régulière des applications mobiles santé.

Le marché des applications mobile en santé est en pleine croissance, les revenus provenant des applications e-santé et leurs services atteindront 31 milliards de dollars US en 2020.

  1. Les données sur la santé transforment les soins, et les outils permettent de prédire le futur du patient

En 2030 le « big data » est de plus en plus omniprésent. Si la confidentialité et la sécurité des données restent des préoccupations, le partage de données ouvre de nombreuses possibilités, permettant de mieux prévenir, diagnostiquer et traiter les patients.

  1. La communication est centrée sur le patient

En 2030, les organismes de santé s’engagent auprès des patients par le biais des médias sociaux.

  1. Les consultations à distance remplacent les visites en cabinet médicales

En 2030 la télémédecine favorise l’accès aux soins et facilite les diagnostics des patients. La maison est l’endroit où une grande partie des soins médicaux a lieu, ne se limitant plus aux cabinets médicaux, cliniques et hôpitaux. De nombreux rapports patients médecin sont désormais virtuels et offrent la possibilité aux patients de recevoir des soins à domicile.

  1. Le secteur pharmaceutique innove

En 2030, au-delà de l’efficacité des médicaments, les pharmacies travaillent à améliorer l’expérience consommateur en matière de soins de santé, en innovant pour offrir des partenariats pour les diagnostics, l’analyse de données, la fourniture de soins privés et publics.

  1. L’hôpital est pensé pour les patients et les médecins

En 2030, l’internet des objets (IoT) permet d’améliorer l’accessibilité, l’efficacité et la qualité des soins pour des patients satisfaits.

  1. La robotique, technologie et intelligence artificielle (IA) font leur entrée en salle d’opération

En 2030 la robotique, les lunettes à réalité augmentée, l’impression 3D et l’IA font partie intégrante d’une opération chirurgicale et favorisent la chirurgie mini-invasive.

 

Sources : Infographie : Site Santé Médecine – le patient du futur et les soins de santé de demain

06/10/2017 https://site-sante-medecine.ca/le-patient-du-futur-les-soins-de-sante-de-demain/

Doc archive veille « Evolution du métier de pharmacien » mai 2016, Le quotidien du pharmacien n3266

https://www.hospitalia.fr/Donnees-de-sante-le-patient-au-coeur-de-la-medecine-de-demain_a1142.html

3 réponses
  1. Parolini
    Parolini says:

    Vous êtes conscient que la pharmacie doit changer de paradigme. Alors pourquoi rester dans l’incantation. Pour dire en 2030 j’avais raison.
    Agir est une nécessité pour maintenir la pharmacie de ville centrée sur sa vocation : un service de santé de la population.
    Bien à vous

  2. agarnier
    agarnier says:

    Bonjour Mme Parolini,
    Merci de votre commentaire, l’horizon 2030 est celui sur lequel le site Santé Médecine a réalisé son étude et l’infographie qui en découle. Nous n’avons donc respecté la perspective de temps donné par l’auteur de l’étude.
    Je suis cependant d’accord avec vous pour dire qu’il faut agir maintenant et investir pour construire l’offre de santé de demain. Nous agissons tous les jours dans ce sens. C’est critique à la survie de l’exercice officinal indépendant.
    Bien cordialement,
    Antoine Garnier

  3. Parolini
    Parolini says:

    Monsieur Garnier,

    Nous pouvons si vous le souhaitez vous exposer notre projet et son état de mise d’avancement dans le cadre de l’officine de ville. Je tiens à ne pas rester isolée dans ma démarche et convaincre rapidement nos confrères dans les changements de paradigme, notamment pour accélérer les prises en charges de nouveaux services par les ARS.
    L’union plus que jamais fait la force

    Cordialement

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *