L’outil Roofstreet for Retail, ou le comptage de flux ultra-précis

Dans ses études pour choisir un emplacement, Pharexcel utilise l’outil Roofstreet for Retail. Cet outil est en effet complémentaire de l’appréhension de la zone de chalandise.

 

Roofstreet for Retail est une plateforme qui s’adresse à tous les réseaux de points de vente physiques, quelle que soit leur taille ou leur stade de développement.

 

Elle permet de comparer, analyser et sélectionner le meilleur emplacement pour une activité donnée en fonction de comptages de flux d’une précision (50m), finesse et représentativité inédite.

Il est ainsi possible de visualiser, pour chaque adresse, la quantité de passages par semaine, par jour, ou par tranche horaire et ce, décliné selon le mode de transport des passants.

 

Dans le cadre de la validation d’un emplacement, un candidat à l’implantation en centre-ville pourra par exemple mesurer uniquement le flux piéton (quotidien, hebdomadaire, horaire), et explorer le voisinage immédiat afin de positionner son choix dans le contexte de ce voisinage.

 

Si par le passé les zones de chalandises étaient calculées sur la base du temps de trajet théorique nécessaire pour rejoindre un point de vente (carte isochrone 5 minutes à pied), cette zone ne représentait pas complètement la réalité.

En reconstituant les trajets de plusieurs dizaines de millions de téléphones portables, Roofstreet for Retail permet de connaître avec précision la provenance des chalands d’une zone donnée. Il est maintenant possible d’observer la provenance réelle des personnes se rendant sur zone, mettant ainsi facilement en évidence les différentes barrières naturelles et psychologiques qui freinent la visite d’un lieu (fleuves, zone de travaux, bois etc.).

Roofstreet for Retail amène donc un niveau de précision, de fiabilité et de finesse supplémentaire, que ce soit pour la mesure du flux sur un emplacement, ou pour l’analyse de la zone de chalandise par provenance.

 

Les données de flux peuvent être utilisées seules, mais sont d’autant plus pertinentes lorsqu’elles s’insèrent dans une démarche plus globale et mises au regard de données complémentaires.

 

La zone de chalandise se voit donc enrichie des lieux de provenances des populations qui « travaillent à proximité »,« se détendent à proximité» et « passent à proximité » là où jusqu’ici les zones de chalandises se limitaient à« habite dans la zone  ».

 

Cela lui permettra de facto de connaître la couverture réelle d’une pharmacie et son taux de cannibalisation en lien avec les habitudes des consommateurs.

 

Nos remerciements à Jean-Baptiste DELATTRE, Co-fondateur de Roofstreet.

Pour plus d’information : https://roofstreet.io/

Interview de David Van Acker, dirigeant de Mobil M

Spécialiste de l’agencement de pharmacies, il témoigne sur la mutation du métier d’agenceur, et sur son nouveau partenariat avec Pharexcel.

 

  1. Le réseau Mobil-M semble appréhender le métier d’agenceur de façon complète, avec une réelle approche des problématiques commerciales et marketing de l’officine. Expliquez-nous en quelques mots cette évolution du métier.

Nous ne sommes pas uniquement des agenceurs. Notre positionnement est d’être des experts du marketing du point de vente. Cela agrandit le champ de nos responsabilités et de notre devoir.

Nous abordons le projet de façon globale, afin de garantir un retour sur investissement.

 

  1. Pourquoi le choix d’une collaboration avec la société Pharexcel ? 

Pour garantir un bon investissement et être certain qu’il est bien alloué, nous avons mis en place avec la société Pharexcel le service Restart, qui permet au client d’avoir un véritable audit de son potentiel marché, et de connaître ainsi sa capacité d’investissement sur la zone de chalandise.

L’audit et le diagnostic conditionnent la stratégie commerciale et le positionnement du point de vente, et influent donc sur son choix de développement. Il est donc logique de construire un projet sur la base de ces données. C’est dans cet objectif que nous avons créé Restart.

On peut ensuite travailler sur les flux et l’architecture commerciale afin d’augmenter le panier moyen et proposer l’offre de produits attendus (ou non attendus par les clients, c’est-à-dire les produits à offrir pour créer le besoin).

 

  1. Qu’attendez-vous de ce partenariat ?

En tant qu’expert du marketing du point de vente, notre objectif est de réunir tous les experts et compétences qui doivent entourer un projet.

Nous avions besoin d’un expert de la stratégie, du géomarketing et de l’étude du marché officinal. Nous voulions un avis objectif sur les études que nous transmettons, ce que Pharexcel nous assure.

L’aspect indépendant, en « marque blanche », est important afin d’orienter nos clients sur leur stratégie. Investir plus, ou bien de ne pas investir si le potentiel semble moindre.

Cela est important aussi pour notre crédibilité en tant qu’expert du marketing du point de vente.

Au même titre que Pharexcel, nous faisons appel à d’autres experts : expert en merchandising, architecte, design graphique pour la communication visuelle et le marketing du point de vente.

 

  1. Vous venez de présenter la première étude Restart à un pharmacien, quel a été votre retour d’expérience ?

Cette première étude a été au-delà des attentes du client. Elle a véritablement apporté des réponses précises sur l’orientation et la stratégie que devait suivre le client.

Cette étude permet de donner le feu vert ou bien d’arrêter un projet. L’attente pour ce type d’outil très exhaustif est immense, car il n’existe aucune offre équivalente sur le marché (démo, concurrence, calcul des flux etc.)

Restart de Mobil-M : plus qu’une étude, un outil d’aide à la décision

Restart est une offre s’adressant aux pharmaciens qui portent un projet d’aménagement, d’agrandissement, de développement ou de transfert.

Il s’agit d’une offre inédite sur le marché de l’étude, qui a pour but d’aider les pharmaciens à faire les bons choix. Ce n’est pas une étude pré-formatée, mais bien l’analyse spécifique et personnalisée d’un point de vente et de son environnement.

L’étude permet en premier lieu de définir correctement la maille géographique du projet concerné. Bien souvent on omet d’évaluer correctement son champs d’activité : l’analyse primaire des piliers de l’exploitation grâce à une méthode itérative -clientèle, armature médicale, armature commerciale et concurrence- permet de déterminer précisément la zone géographique pertinente pour l’étude.

Restart permet ensuite d’analyser les risques et les opportunités de ce marché en prenant le filtre de la démographie et la clientèle potentielle et effective de la pharmacie considérée. Cette approche, dite de l’analyse d’écart, permet la comparaison entre la situation actuelle et la situation projetée ou potentielle.

L’étape suivante consiste à évaluer les caractéristiques de la zone de chalandise : le poids du marché théorique et l’application de taux de pénétration des zones primaires, secondaires et tertiaires valident une évaluation chiffrée de l’emprise de chiffres d’affaires du point de vente. On peut en déduire l’évasion potentielle de chiffres d’affaires sur des zones concurrentes et le déficit d’offre sur la zone de chalandise étudiée.

Nous nous appuyons également sur des références du secteur en terme de données.

L’étude analyse également les flux routiers à proximité du point de vente avec une très grande précision, grâce à la technologie développée par Roofstreet (voir l’éclairage). On peut aussi questionner cette plateforme sur l’origine des flux, ce qui permet de compléter l’analyse des risques et opportunités sur la zone de chalandise.

La connaissance du maillage médical est une des parties clés de l’étude. En effet au-delà de la démographie des médecins et de la mise en perspective des prescripteurs de l’officine, elle permet d’étudier la densité des actes sur zones, l’invasion ou l’évasion de consommation qui est directement corrélée aux achats en pharmacie sur une commune donnée. En parallèle, l’analyse du maillage commercial va apporter une vision dynamique des flux associés aux pôles d’attraction commerciaux sur la zone considérée.

L’étude apporte également une analyse complète de la structure concurrentielle, avec le profil des pharmacies sur la zone de chalandise, mais aussi les derniers évènements qui ont été observés et qui sont de nature à modifier les équilibres concurrentiels dans les années à venir.

Enfin, l’étude se porte sur l’implantation et le merchandising, en proposant des solutions personnalisées à la problématique du point de vente ou du futur projet d’exploitation.

L’étude Restart permet de valider ou invalider des hypothèses d’exploitation, de calibrer un projet. Elle facilite la décision d’investir ou de ne pas investir, grâce à l’évaluation qui est faite des risques et des opportunités inhérentes à l’environnement.

Restart procure des informations sensibles sur la zone de chalandise. C’est une approche drastique, expérimentée et indépendante, qui est le fruit de notre expérience dans la réalisation d’études de marché.

Pour plus d’information et pour télécharger la brochure :  https://www.mobil-m.com/offres/restart