Avenir de la pharmacie : cri d’alarme des pharmaciens !

Début du mois, les représentants* de la profession se sont rassemblés pour publier une tribune « Manifeste pour la Pharmacie Française » ayant pour objectif de présenter aux élus la situation économique catastrophique de l’officine. Ils demandent au gouvernement une réévaluation de leur rémunération et une « réforme » de leur métier. Avant mai 2017, les pharmacies ont rendez-vous avec l’Assurance maladie pour signer une nouvelle convention fixant leur rémunération et régissant leur installation pour cinq ans. Avant, cette date, les signataires souhaiteraient donc que le gouvernement s’engage à fixer un cadre économique clair.

En pratique, ce manifeste sera rapidement adressé au gouvernement et aux politiques. A partir de mi-juillet, il sera accompagné d’une campagne d’affichage dans les officines ayant pour objectif de sensibiliser le grand public dans le même sens. Par ailleurs, chaque pharmacien pourra prochainement déposer idées et propositions en ligne sur une plateforme dont l’élaboration est conduite par la FSPF.

* Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Union nationale des pharmacies de France (UNPF), Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), Conseils centraux A (titulaires), D (adjoints) et E (outre-mer) de l’Ordre national des pharmaciens, Collectif national des groupements de pharmacies d’officine (CNGPO), Federgy (chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies), Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) et Association de pharmacie rurale (APR).

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *