Amazon : à l’attaque du marché officinal

Déjà présent, aux États Unis, sur les segments des fournitures de dispositifs médicaux et des médicaments sans ordonnance aux États-Unis, Amazon réfléchit, maintenant, à se lancer dans la vente en ligne de médicaments sur prescription. Outre un catalogue étoffé de fournitures médicales (tensiomètres, pansements…), la réglementation américaine l’autorise déjà à vendre sur internet toutes sortes de médicaments sans prescription (anti-douleurs comme l’Advil, anti-allergies comme le Zyrtec). Mais Amazon souhaite aller plus loin… Au Japon, il teste déjà la vente en ligne et la livraison rapide (le jour même de la commande) de médicaments nécessitant une consultation auprès d’un pharmacien avant l’achat, sur son site web. Avant de passer des commandes, les clients japonais doivent décrire en ligne leurs symptômes et leurs antécédents médicaux via un formulaire mis à leur disposition sur le site d’Amazon. Les articles ne leur sont ensuite livrés à domicile qu’après approbation par un pharmacien. Mais le marche des médicaments sur prescription reste, en Europe, très régulé. A voir maintenant comment ce géant du e-commerce pourra réussir à s’affranchir de cette réglementation pour réussir à imposer son modèle en France…

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *