1ère installation : témoignage !

Interview de Thierry Takacs.

 

Votre histoire…

Diplômé en 2010, j’ai enchainé les remplacements en Vendée. J’ai finalement trouvé un CDI à temps partiel comme assistant. Au bout de 3 ans, suite à un regroupement, je n’ai pas réussi à trouver ma place au sein de la pharmacie et de l’équipe, j’ai, donc, décidé de démissionner pour enchainer une nouvelle fois différents remplacements. Finalement, j’ai pris la décision de créer mon propre travail et de m’installer.

 

Quel était votre projet ?

Mon projet pour cette 1ère installation était de trouver une pharmacie en Vendée, secteur dans lequel j’habitais depuis plusieurs années, secteur aussi attractif pour moi avec la proximité de grandes villes, de la mer… Cependant, avec mon budget, 2 scénarios s’offraient à moi : soit, j’optais pour une pharmacie économiquement peu viable sur le long terme, soit j’augmentais mon apport pour faire l’acquisition d’une plus grosse pharmacie et cette 2ème option n’était pas envisageable à ce moment là.

 

Quelle a été la réponse de Phar Excel ?

Au vu des ces possibilités, Antoine Garnier m’a proposé de prendre connaissance d’un dossier d’une pharmacie à vendre au sud de Poitiers. Elle n’était donc pas dans le secteur recherché mais, d’un point de vu pédagogique, le dossier était bien structuré et me permettait de prendre connaissance d’une affaire « idéale » d’un point de vu économique. Des locaux quasiment neufs, une taille de l’officine optimale, un chiffre d’affaire intéressant, la proximité de professionnels de santé… des atouts qui, finalement, m’ont convaincu et nous ont permis de lever le frein de sa localisation.

 

C’était une 1ère installation donc beaucoup de choses étaient nouvelles pour moi. Antoine Garnier m’a accompagné durant toutes les étapes de l’acquisition de la pharmacie. Par ailleurs, comme nous avions la même vision de l’officine et donc le même langage, nous nous sommes tout de suite compris et très bien entendus.

 

Votre conseil pour les pharmaciens primo-accédant ?

  • Mon 1er conseil est déjà de savoir quel type d’officine le pharmacien souhaite acquérir et surtout qu’est ce qu’il en attend.
  • Mon 2ème conseil est de ne pas se fermer à des opportunités même si elles ne sont pas localisées dans la zone géographique définie. Parfois, ouvrir son champ des possibles, aller voir ailleurs, permet de découvrir des affaires plus intéressantes et épanouissantes. Il serait dommage de se priver d’un outil performant pour quelques kilomètres. Déménager peut aussi représenter de nouveaux projets enrichissants pour la famille.
  • Mon 3ème conseil est d’être pro-actif dans sa décision et ne pas acquérir une pharmacie par dépit, simplement parce qu’elle est située idéalement. Selon moi, et en fonction de mon expérience, le critère économique est finalement plus important que le critère géographique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *